Catégories
Blog

Talents cachés

La réussite ne peut arriver sans la reconnaissance de nos talents. Les identifier, se les approprier et les affirmer : autant d’étapes incontournables et fascinantes!

Vos talents, vous les cachez ou vous les montrez ?

Perso, je les ai longtemps cachés. Un réflexe de protection. Il ne fallait pas être trop visible. 

Et puis il y a un peu plus d’un an, j’ai fait ma formation de coaching. Et j’y ai trouvé un retour de mes talents.  Un talent pour écouter, pour laisser de l’espace à l’autre, pour capter des émotions. Un talent pour coacher. Cette expérience m’a bouleversée.

Car à force de me faire discrète, j’avais aussi développé au fil des années une frustration paradoxale. J’ai commencé à me plaindre de n’avoir pas assez de reconnaissance de mes capacités, des résultats de mon travail. Je me plaignais et je me planquais, super !

A vrai dire, cette reconnaissance je l’ai déjà vécue. De profil zèbre/multipotentiel, beaucoup de choses m’étaient faciles enfant. Et ça se voyait. Puis, la saison des cyclones est arrivée et j’ai alors trouvé 2 parades : ne rien laisser paraître de mes émotions et me couper de mes désirs. Une armure en acier trempé. Résultat, je n’ai plus su me connecter à ce flow, cette facilité. Ou par intermittence.

Talent assumé = réussite

Pourtant, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, la réussite ne peut arriver sans cette affirmation de nos talents. Et c’est ainsi que je comprends la notion d’affirmation. Il n’est pas question d’utiliser ses talents comme un slogan de pub. Il est question de les vivre. Il n’est pas question de rechercher l’aval d’une réussite sociale qui est une validation extérieure, et de ce fait un puit sans fond. Il est question de reconnaitre ce qui fait notre unicité, notre force voire notre puissance. Comment jouer si on met de coté nos meilleures cartes ?

Reconnaitre et travailler sur mes talents à ouvert une porte. Avant, je l’avais fermée. 

S’assumer, porter haut les couleurs de nos forces, les mettre au service des autres, partager cette réussite. Et la vie se met en mouvement.

Apprendre à assumer ses talents

Et peu importe pourquoi vous ne l’avez pas ou peu fait jusqu’à présent. Une seule chose compte désormais : oser montrer vos talents ! 

Vous aurez peut-être besoin de conseils pour les mettre en avant sur votre CV, lors d’un entretien d’embauche ou de prospection. Vous allez peut-être vous sentir mal à l’aise ou au contraire libéré. Parler et assumer ses talents ça s’apprend, comme le vélo. Au début c’est instable, puis ça permet d’aller plus vite et plus loin.

La première étape est déjà d’en prendre conscience. Pour cela, vous pouvez commencer par écrire les talents que vous pensez avoir. Puis partir à la recherche de feedback d’autres personnes (positives et constructives, c’est mieux !), dans votre entourage personnel et professionnel.

Ensuite, l’idée est de savoir les nommer, les placer, de pouvoir en parler avec assurance et simplicité. Comme vous parleriez de la couleur de vos cheveux ou de votre âge. Et ainsi, de les ancrer. 

La vie est trop courte pour ne pas profiter pleinement de qui nous sommes.

Alors beaux talents et belles reconnaissances à vous  💚🙂!

Et un peu de lecture…Un superbe texte que je croise souvent ces derniers mois :

“Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous soyons puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière, et non notre obscurité qui nous effraie le plus. 

Nous nous demandons: qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux, fabuleux ? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? (…) Vous restreindre, vivre petit ne sert pas le Monde. Il n’y a rien d « éclairé » dans le fait de se rétrécir afin que les autres ne se sentent pas en insécurité en votre présence. (…) Et quand nous laissons notre propre lumière briller, nous donnons, sans en être conscients, la possibilité aux autres d’en faire de même.

Quand nous sommes libérés de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres.”

Texte de Marianne Williamson, prononcé par Nelson Mandela lors de son discours d’investiture. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.